MTC-Privas-1

La Médecine Traditionnelle Chinoise

De la même manière que l’ensemble des ethnomédecines, la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) vise au bien-être et à la prévention, mais aussi au diagnostic et au traitement des dérèglements dont nous pouvons souffrir.

Pour cela, elle se fonde sur des connaissances amassées et éprouvées depuis plus de vingt siècles. Mais elle nous vient d’une civilisation qui s’est développée sur d’autres fondamentaux. Ainsi, sa relative complexité pour nous, occidentaux, tient au fait que:

  •  elle possède sa propre base philosophique (le taoïsme et le confucianisme) et symbolique (le Qi , Yin-Yang, la théorie des méridiens, les 5 mouvements, …).
  •  elle voit le corps, le cœur et l’esprit comme un tout.
  •  elle utilise une dialectique propre à son système de santé, issue de l’Antiquité, faite d’analogies relatives à la nature ou à la philosophie chinoise. Il n’y a pas de nom de maladie : la MTC évoque des déséquilibres externes (traumatismes, climat, erreurs alimentaires, emploi pénible…) ou internes (émotionnel, stress, sentiments, cicatrices, maladies…). Des atteintes par des toxiques (pollution, tabagisme, addiction, médication…) ou géobiologiques (habitat, Feng Shui inadapté…)
  •  étant traduite dans notre langage, plusieurs termes usuels ont un sens différent de ce qu’on entend habituellement en occident (montée du feu du foie…). Et lorsque l’on parle d’un organe, on parle en fait d’un ensemble de fonctions (un déséquilibre au niveau du cœur, cela ne signifiera pas que vous souffrez d’une pathologie cardiaque, mais, par exemple, d’un déficit des fonctions de circulation sanguine ou bien encore d’une nervosité pathologique que l’on qualifiera d’agitation de l’esprit, dont le cœur est considéré comme étant le support). Aussi, suivant les patients, la même pathologie peut avoir des causes différentes. Le traitement sera donc spécifique à chaque individu.
  •  à l’origine, elle s’est élaborée non pas en disséquant des morts, mais en observant des vivants. Par conséquent, rien n’est vu comme statique.
  •  elle considère les phénomènes non pas en soi, mais à partir des relations entre eux. Par conséquent, la santé dépend de multiples facteurs tous reliés entre eux.

IMG_gydbb3yh

En nous intéressant à la Médecine traditionnelle chinoise, nous nous ouvrons à une autre vision du monde. De ce fait, nous ne pouvons que reconnaître son immense richesse, sa dimension universelle et sa totale complémentarité avec notre propre approche occidentale de la santé.

La MTC s’appuie sur des conceptions de santé spécifiques, ayant pour explication que le fonctionnement de l’organisme ne peut être séparé des influences de l’environnement ou de répercutions psychologiques : elle cherche à comprendre l’être humain dans son ensemble et dans sa vie, qu’il soit malade ou pas. Outre les signes cliniques des maladies, la MTC s’intéresse également aux processus qui les déclenchent, par une gestion de l’équilibre de l’énergie interne appelée « Qi ».

IMG_pgvz16uc

Il existe différentes techniques thérapeutiques propres à rééquilibrer le corps énergétique, et cela avec ou sans aiguilles. Nous avons l’habitude de décomposer la Médecine traditionnelle Chinoise en cinq branches fondamentales : Acupuncture, Pharmacopée, Diététique, Tui Na, Qi Gong. Ces différents éléments thérapeutiques peuvent être administrés isolément ou de manière combinée.

Médecine Traditionnelle Chinoise